Les Conteurs de Légendes


 
PortailAccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Présentation...
Jeu 20 Déc - 19:27 par Vinch

» operation Dice in Town
Lun 30 Jan - 0:53 par derfel

» La Waaagh! déjantée. [gobz de la nuit]
Jeu 22 Sep - 22:35 par Vil le Mové

» Opération dice in town
Dim 14 Aoû - 19:42 par derfel

» trouilleman
Ven 22 Juil - 20:21 par trouilleman

» ODiT
Mer 29 Juin - 18:15 par derfel

» Disparition de Grégory Collin
Mer 18 Mai - 21:20 par Mörkhdull

» l'armée dorée du général Scipior le Nekharien
Dim 8 Mai - 21:32 par mazz

» Armée de Vhalalas
Sam 7 Mai - 22:16 par elpasteur

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Sondage
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 22 le Mar 2 Juil - 9:04

Partagez | 
 

 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Jeu 14 Aoû - 23:52

Voici le 1er, celui de notre ami Kef :


Bon dans ce cas, voilà le début du fluff de mon armée. C'est pas vraiment complet et surement très mal écrit mais ca donne une peite idée.

Le clan nain Garaz




Les nains sont un peuple fier et obrageux. Extremement attachés à leurs montagnes natales, il arrive néanmoins que des clans; suite à de grandes catastrophes ou appatés par des promesses de richesses; descendent dans les plaines attenantes aux montagnes pour y établir des petits villages fortifiés et commercer avec les humains.

Le clan Garaz fait partie de ceux ci. Les ancêtres de Duregar faisaient partie de ces clans d'éxilés. Ancien clan mineur de Karak Azor dans les Montagnes Grises, les membres du clan avaient fui la forteresse lors de la destruction de celle ci due à un immense tremblement de terre il y de ça des siècles maintenant.

Plutot que de chercher refuge dans une autre forteresse auprès de frères nains, les fiers membres du clan Garaz avaient préféré tenter leur chance à l'ouest vers les plaines de Tilée.

Après des journées de marche difficiles dans les pics escarpés des Montagnes Grises infestées de peaux vertes; descendant toujours plus bas, ils eurent l'immense chance de trouver une faille de minerai non encore exploitée aux pieds des monts, non loin des plaines fertiles tiléenes et de la ville de Miragliano.

Remerciant Valaya de les avoir conduit dans un lieu aussi propice au recommencement d'une nouvelle vie, les nains Garaz commencèrent à exploiter la mine et bientot un petit village fut construit dans les plaines non loin de la mine. Celui fut appellé Klinka ce qui siginifait en language commun « Les ciseaux de pierres »

L'extrême habilité des nains dans l'extraction des filons de fer de la mine leur permit bien vite de commercer avec les villes tiléennes alentour. Les princes marchands étant toujours en guerre dans la région, les commandes furent nombreuses et le village prospéra bien vite.

Malgré ce nouvel age prospère, les nains n'oublièrent pas Karak Azor et un batiment fut construit au centre du village pour que les fiers mineurs se rappellent toujours leur origines. Celui-ci était un chef d'oeuvre d'artisanat et tous les nains se retrouvaient une fois par saison pour célébrer le souvenir de la fortresse perdue sous l'oeil bienveillant du doyen du village et du chef de clan.

Bien qu'ils prospèrent à nouveau, le clan Garaz n'en restait pas moins des nains vivant à la surface, des Exilés.

Bien des années passèrent...

Nous sommes désormais en 2524 et Duregar Garaz a hérité du titre de chef de clan - et par la même de chef du village - de son père mort deux années plus tôt.

Duregar et son frère Karl étaient de jeunes nains respectés de part l'entièreté du clan car, bien qu'excellents planificateurs des travaux de la mine, ils n'hésitaient pas à mettre la main à la tache et à aider les mineurs dans le dur travail sous terrain quand les délais étaient trop courts,

Duregar était un nain charismatique ayant toutes les carastéristiques d'un bon leader, Il était éloquent, parlait fort et tenait très bien la Bugman XXXXX,

Son frère Karl était plus timoré, ne prenait pas souvent la parole et s'écroulait souvent le premier en dessous de la table lors des fêtes de clan. Cependant, il était beaucoup plus calme et réfléchit et gérait extremement bien les comptes de la communauté. De plus son mutisme était la meilleure des armes lorsque les mercenaires tiléens essaient de marchander.

Karl n'est pas un nom courant pour les nains mais ses parents, étant des nains progressistes, tentaient de se rapprocher de la civilisation humaine afin de faciliter les échanges avec celle ci. Ils avaient donc nommé leur second fils du patronyme d'un des plus grands héros humain. L'Empereur lui-même,

Tout ceci n'avait guère plut à Thordek Elgirsson, le doyen du clan et dépositaire des tradition de Karak Azor. Il avait eu beau tempété et grommeller, pas moyen de faire changer d'avis les anciens chef du clan.
Il avait dès lors prit pour parti de bouder le jeune Karl mais le calme, l'envie de savoir et surtout l'extrême rigueur avec laquelle Karl respectait les traditions en avait fait son favori.

Il y avait un autre nain parmi les Klinka que Thordek détestait : Umegil Barbebrulée. L'ingénieur était le responsable des plus grands progrès au sein de la mine mais aussi des pires catstrophes. Tout le clan se souvenait de son « Excisor : la machine qui forre toute seule ». Une explosion et quatre braves mineurs blessés plus tard, il avait juste dit : « Ca doit être un problème de pression dans la cuve hydraulique Grim trois. »
Thordek avait failli mourrir d'apoplexie et voulait que l'ingénieur prête le serment des tueurs immédiatement mais une intervention de Duregar avait calmé les deux nains avant que la situation ne s'envenime plus.


La troisième guerre opposant la comtesse Luccrezzia Belladona de Trantio et Lorenzo Luppo le prince marchand de Luccini battait son plein et le clan Garaz fournissait en abondance les deux armées. Les cahiers de charge étaient plein et tous les nains males vaillants du clan étaient aux mines pour réussir à livre la Comtesse Belladonna un mois avant la date limite et empocher par la même l'énorme prime promise par la richissime femme d'Etat.

Après près d'une semaine passée aux mines, les nains étaient sur le chemin du retour; Karl remarqua le premier l'étrange fumée en provenance du village. Les mineurs foncèrent alors pour ne trouver à leur entrée dans le village que cadavres et ruines. Serrant les poings ou hurlant leur rage, chacun d'entre eux fonça vers sa propre maison pour ne tomber que sur le même tableau d'horreur.
Les cadavres des naines et de leurs enfants étaient restés là ou des fleches rudimentaires empennées de noir les avaient frappés.

Le crime était signé, il s'agissait d'une bande de gobelins en maraude. Ils avaient profité de l'isolement du village nain et du fait que la plupart des guerriers étaient à la mine. La région était pourtant très calme et jamais le village ne s'était fait attaquer sérieusement.

Les deux frères marchaient vers le centre du village en ruine. Duregar fronçait ses épais sourcils, il vait un air sinistre et les yeux injectés de sang. Karl de son côté laissait plus sortir ses émotions et deux grosses larmes coulaient sur ses joues.

Sur la place centrale, un petit tas de nains se situaient là ou les doyens du clan avaient formé un dernier carré pour tenter de repousser l'invasion. Des cadavres de gobelins et de loups massacrés étaient répandus un peu partout autour des véterans nains. Les gobelisn avaient apparement voulu prendre du bon temps, pensant que les longues barbes blanches étaient de vieux croulants. Ils avaient chargé et s'étaient fait étriper les uns après les autres. Après cet écher ils avaient du se terrer pour massacrer les fiers guerriers de loin avec leurs arcs. Des tactiques de combat si fourbes étaient bien de l'accabit de ces laches grobis.



Soudain les deux frères entendirent un léger gémissement provenant de sous le funeste tas. Ils s'en approchèrent aussi vite que possible et repoussèrent les cadavres du dessus. Ils trouvèrent alors Thordek, la poitrine percée de deux traits. Une autre flèche était fichée dans sa cuisse sans compter les très nombreux traits qui alourdissaient son bouclier, Le vieux nain s'était apparement fort bien battu.

Après avoir nettoyer et panser ses blessures, le vieux put expliquer que l'agression datait d' il y a approximativement deux jours, peut-être plus. Il était resté longtemps évanoui et ne savait plus trop.

Les gobelins sur loup avaient deux jours d'avance et étaient beaucoup plus mobiles que les nains. Les rattraper paraissait impensable pour la petite force naine. De plus, sans provisions ni abris, ils ne tendraient pas bien longtemps avant de mourrir de faim. Cruel dilemne pour le thane nain : son coeur criait vengeance mais sa raison lui interdisait de mettre encore plus de vies en jeu.

Ils prirent néanmoins le temps d'enterrer leurs morts. Pendant la veillée funèbre, Duregar vint trouver Thordek qui malgré ses blessures avaient tenu à présider la cérémonie comme il séyait au doyen du clan.
Il lui fit part de sa décision d'emmener le clan à Miragliano la ville tiléenne la plus proche pour vendre leurs services en tant que mercenaires le temps de se refaire un trésor conséquent puis, grace à celui ci, retrouver la tribu gobelinoïde responsable du massacre et laver leur honneur dans le sang des immondes peaux vertes.
Il craignait la réaction du maitre des runes. Il était bien connu pour ses accès de colère et pour sa propension à demander le serment du Tueur à la moindre petite bévue. La dernière chose que Duregar voulait c'était que son clan entier ne prète le serment et qu'ils aillent tous au devant d'une mort certaine dans les montagnes. Il savait que l'honneur nain le r éclamait mais il ne pouvait s'y résoudre et se haïssait pour cela.

C'est pour cela qu'il fut fort surpris quand l'ancêtre à la barbe blanche l'encouragea à suivre cette idée. Un nain mort ne peut pas se venger, dit-il, Or il ne nous reste plus que la vengeance désormais. Les deux décideurs passèrent le reste de la nuit à discuter de la meilleure façon pour sauver le clan de la ruine totale.

La première chose qu'ils firent le lendemain matin fut de mettre les autres nains du clan au courant. Cependant quelques braves mineurs ne purent accepter ce compromis et décidèrent qu'ils préferaient preter le serment du Tueur.
Thordek ne put qu'accepter de les entendre jurer le fatidique serment suicidaire mais réussit néanmoins à convaincre les nouveaux Tueurs de les suivre dans leur futur aventure.

Après tout, le clan allait livrer de nombreuses batailles et les nains à crète orange auraient surement l'occasion de remplir leur serment plus d'une fois.

Après être repasser une dernière fois sur les tombes des victimes de l'attaque, la cohorte naine se mit en route pour Miragliano.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Dim 17 Aoû - 0:18

Si vous avez des remarques ( notamment sur l'ortho, mon word ne le corrigeant pas pour raisons inconnues ) n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
maitre yo
Maitre Aventurier
Maitre Aventurier


Nombre de messages : 496
Age : 41
Localisation : Namur, Jambes
Date d'inscription : 14/04/2007

MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Lun 18 Aoû - 14:21

L'histoire est chouette mais je te répondrai plus tard lorsque j'aurai plus de temps.
J'ai remarqué que tu prenais certains noms connus tel "duregar". Cela est il voulu ou pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Lun 18 Aoû - 20:00

Ah je ne savais pas que Duregar était un nom fort connu. J'ai déjà vu un nain appelé comme ça mais sans plus.
Sinon les autres noms connus c'est pour faire plus fluff. Klinka c'est du vrai nain ( voir codex nain V6 )

A noter d'ailleurs qu'au départ je voulais les faire partir de Karak Izor, forteresse perdue d'après le codex V6 mais que dans le nouveau V7 elle semble toujours remplie de nains. J'ai donc légèrement modifier le nom du karak en "Azor" ce qui n'est fluffiquement pas spécialement incorrect mais en tous cas, pas officiel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Mer 20 Aoû - 20:16

Je m'auto réponds pour annoncer que, plutot que de balancer un gros pavé indigeste à lire, je vais me contenter de vous faire découvrir les pérégrinations de mon clan au fur et à mesure que Karl les vit.

Vous aurez donc droit à des petites histoires courtes présentées sous la forme d'un journal.

Voici la 1ere fournée

_______________________________________________________________________________________________________

Aubentag, le 17 de Nachexen


Je prends la plume en ce jour funeste pour que la mémoire de notre clan perdure à travers les siècles. C'est un grand malheur qui nous frappe. Suite à la destruction de Klinka par la tribu de l'Oreille Rouge, le reste du clan s'est mit en marche vers la vengeance.
Je me nomme Karl Ulmerikson Garaz, frère cadet de Duregar Garaz le chef du clan Garaz. L'ancêtre vivant Thordek Elgirsson m'a fait l'honneur de me nommer responsable de la difficile tache de relater la nouvelle vie qui sera désormais la notre. Nous n'aurons désormais plus de repos tant que l'offense ne sera pas lavée dans le sang.
Mais pour que vengeance il y ait, nous avons besoin d'or, de beaucoup d'or. Mon frère a donc pris la douloureuse résolution de laisser de côté la traque des gobelins responsables de notre malheur pour vendre nos services en tant que force mercenaire.
Notre détermination au combat saura nous rapporter une solde considérable et une fois le trésor suffisament important, nous pourons mettre tous les moyens en oeuvre pour retrouver et chatier comme il se doit les peaux vertes honnies. Notre honneur sera alors retrouvé même si nous n'oublierons jamais nos femmes et enfants laissés à l'emplacement de ce qui fut Klinka.
Nous partirons demain pour Miragliano dont le prince marchand nous est acquis. Si nous ne trouvons pas d'emploi la bas, la guerre qui fait rage entre la comtesse Lucrezzia et le Prince de Luccini nous permettra surement de nous faire connaitre.
Nous ne sommes désormais plus rien, nous sommes des Exilés parmi les Exilés.

Marktag, le 18 de Nachexen.


Un nain cependant semble à peine touché par le désespoir qui nous afflige tous. L'ingénieur Umegil, ce fou, est ravi. En effet, il a découvert ce matin que les gobelins n'avaient pas trouvé l'entrée de son laboratoire sous terrain et en était sorti avec quatre charettes menées chacune par deux poneys que, personnellement, je n'avais jamais vu. C'est incroyable que même au sein du clan personne n'était au courant de ce sanctuaire secret. Ces charettes étaient toutes encombrées par une imposante machine de guerre.
J'ai eu une petite discussion à ce sujet avec Thordek et apparement il s'agit là des trois anciennes machines que le clan avait emmené avec lui lors de son premier Exil. La dernière charette devait sans doute abriter une folie de l'ingénieur.

Avant notre départ Duregar a tenu à nous répartir par régiments :
Thordek rejoindrait le régiment des guerriers les plus jeunes afin de leur apprendre la vie.
Duregar lui serait accompagné des guerriers les plus expérimentés qui formeraient une garde rapprochée.
Umegil dirigerait ses machines de guerre avec les quelques fous qui avaient accepté de l'aider.
Baldur serait notre point de contact avec nos frères ayant prétés le serment du Tueur.
Otto dirigerait les guerriers disposant d'armes à distance. Eux-même seraient divisés en deux groupes, ceux équipés des puissantes et mortelles arquebuses et ceux qui preferaient s'en remettre à la bonne vieille arbalète.
Finalement un petit groupe de nains préfèrent garder leurs pioches au combat. Ils serviraient pour creuser des tunnels sous les lignes ennemies afin de les prendre à revrers. Le chef de l'escouade serait Alarai . Le seul de ces expérimentés mineurs à avoir la barbe entièrement blanche.

Quand je fis remarquer que je ne prenais place dans aucune des unités, Duregar m'apprit qu'il avait décidé que je resterai à l'écart des combats pour que l'écrivain de la saga du clan Garaz ne prenne aucun risque et que la mémoire du clan persiste. Même si je regrettais de ne pas pouvoir participer au combat, je ne pouvais qu'être honorer par l'honneur qui m'était fait sachant que cette glorieuse tache aurait du être remplie par Thordek.

Duregar organisa l'ordre de marche et sans plus attendre nous partimes à la rencontre de notre destin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Jeu 28 Aoû - 20:34

Konistag, le 21 de Nachexen,


Cela fait maintenant plus de trois jours que nous marchons sans relache en direction de Miragliano, ne prenant que de courtes pauses pour nous restaurer. Le malheur continue de nous frapper. Alors que nous traversions le fleuve sur des coques de noix mal confectionnées par de puants humains, une forte vague a retourné une d'entre elles, projetant une dizaine d'entre nous dans l'eau. Malgré les efforts héroiques d'Otto qui parvint à sauver trois de nos frères, les autres furent emportés par le poids de leurs armures et connurent une horrible fin dans le lit de la rivière.
Le clan Garaz se souviendra éternellement de Nemli Tords-Boyaux, Delin Urekson, Bonar et Busur Ecudechêne, Valir Uelrik, Kosin Barbe-Noire et Alarai Kanusi le leader du détachement des mineurs.

Nous pleurâmes longtemps nos morts le long de la berge. Ces misérables tiléens ne purent même pas se retenir de braire dans leur horrible langage alors que le silence était de mise. Les yeux rougis par le chagrin, Duregar nous demanda de continuer notre route. Il allait rester un peu pour discuter du prix avec les passeurs. Fegnus et Misin sont restés avec lui au cas ou ces êtres sans honneurs tenteraient quelque chose.

Mon frère nous rejoignit une heure plus tard. Il était silencieux et morose mais je mettais cela sur la tristesse qui devait ronger son coeur. Il profita de la pause suivante pour nommer Fegnus à la tête des mineurs. Alors que nous nous apprêtions à nous remettre en route, je ne pus m'empêcher de remarquer que du sang perlait du marteau de combat de Misin et que des touffes de ce qui ressemblait à de la paille restait accrochée dans l'encoche pointue à l'autre bout.

Rongé par la curiosité, je partis vérifier les fontes de mon frère durant la nuit. Elles étaient toujours aussi lourde que quand nous nous étions mis en marche,,,





Des remarques ? Des avis ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Dim 31 Aoû - 22:07

Festdag, le 23 de Nachexen


Le printemps a débuté depuis quelque temps maintenant et nous arrivons en vue de Miragliano. Nous y serons demain. Le clan va camper hors de la ville tandis que je conduirai Duregar et Thordek vers le réseau que j'avais tissé au fil de mes tractations dans la cité.

Wellentag, le 24 de Nachexen


Je suis exténué. J'ai baladé mes deux amis d'auberge en auberge à la recherche de rumeurs et éventuellement de contrats. Malheureusement la ville est en ébullition et nous avons eu du mal à nous frayer un chemin à travers les rues étroites de la cité tiléenne. Sans compter quand, au détour d'une ruelle, Thordek qui peinait un peu à nous suivre est tombé nez à nez avec un Asur haït. Bien sur cela arrive tous les jours dans une grande citée commerciale comme celle ci mais l'ancêtre ne s'en rendait pas bien compte et cela faillit dégénérer en meurtre en bonne et due forme. Mon frère dut user de toute son influence de chef de clan pour que Thordek lâche l'affaire. Bien sur je n'ai pas été jusqu'à m'excuser auprès de l'Asur mais les badaux auraient sans doute vu le rouge sur mes pommettes si elles n'étaient pas recouverte de ma glorieuse barbe rousse.

Nous avons finalement attéri Au Gobelin Crevé, une auberge naine qui était notre principal acheteur en ville. Je connaissais bien Arguil, le tenancier. Il fut ravagé quand nous lui apprîmes la terrible nouvelle, se lamentant sur le fait qu'il ne lui restait plus que soixante tonneaux de réserve et qu'il ne pourrait jamais s'abaisser à servir de la bière coupée à ses clients. Nous le comprenions bien sur très bien et partagions son immense chagrin. La soirée avança la-dessus et Thordek lui fit finalement part de notre ambition mais malheureusement il ne connaissait pas de capitaine prêt à embaucher une unité si peu expérimentée que la notre. Après tout même si nous nous entrainions régulièrement à Klinka nous n'avions jamais connu de vrai batailles. Le tenancier nous laissa à nos sombres réflexions et reparti servir ses clients.

En fin de soirée nous fumes contraints de louer des chambres à l'auberge. Nous terminions nos dernières chopes quand un étranger vint nous trouver. Il disait se nommer Albert Herbermeister et était le capitaine de La Rose Sanglante, une grosse caravelle marchande en provenance de Marienburg. Arguil lui avait parlé de notre recherche d'emploi et il avait peut-être quelque chose pour nous.
Apparemment son bateau devait livrer des vivres à Port des pirates, un port franc sur les cotes du nouveau continent. Il avait besoin de mercenaires pour protéger la caravelle en cas d'attaque pirate sur la route. Il se rendait bien compte que nous n'étions pas d'excellentes disposition pour un travail maritime mais avec la guerre plus personne n'était libre. De plus, il nous paierait bien. Ce serait plus que rentable pour les quatre mois que prendrait la traversée aller-retour.
J'étais très fatigué par ma journée de guide et la bière n'avait pas arrangé aussi suis je allé dans le dortoir pour écrire ces quelques lignes alors que mon frère et Thordek réglait les derniers détails administratifs. Je ne peux pas croire que bientôt nous nous dirigerions vers le Nouveau Monde.



Y a juste des fois ou j'me demande si on me lit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Lun 15 Sep - 0:02

Aubentag, le 25 de Nachexen


Aujourd'hui mon frère est allé voir les installations sur la caravelle tandis que Thordek allait annoncer sa décision. J'accompagnais Duregar sur la Rose Sanglante. Le bateau me paraissait immense.

La cale était gigantesque. Elle comportait des provisions pour le voyage mais aussi tout un lot de marchandises afin de ravitailler Port-des-Pillards efficacement. Nous dormirions dans une pièce réservée aux mercenaires. Des rangées de trois hamacs disposé verticalement étaient prêtes à nous accueillir. Ils étaient bien sur de dimension humaine mais avec un peu d'ajustement cela s'avèrerait suffisant. Le capitaine Herbermeister et mon frère continuèrent la visite et allèrent inspecter les batteries de bombarde. Ayant peu d'intérêt pour la chose; je suis remonté sur le pont ou j'ai commencé à flâner.

Aussi nouveau que cela soit pour moi, un bateau reste assez peu innovant et l'ennui s'empara bien vite de moi. J'allais donc vers la proue – seul endroit ou ces ridicules ouvriers humain avaient disposé une dalle, me permettant ainsi de m'accouder au bastingage – et me mis à regarder l'océan. C'est de là que je pus observer l'entrée fracassante de nos invités.
En effet, mon attention fut attiré par des bruits inhabituels. Une bien curieuse équipe montait à bord. A côté de ce qui semblait être un vieux baroudeur humain à l'oeil gauche crevé se tenait un être de taille enfin normale. Cependant, à l'inverse de la noble race naine, sa panse rebondie était presque aussi large que lui haut. Il s'agissait sans doute d'un halfling du Moot. A ce moment, mon frère et le capitaine remontèrent du pont inférieur et Albert fit les présentations. Il s'agissait de Morgan Zveiss, un vieux stratège qui se rendait à Port-des-pillards en quête d'aventure et de richesses. Le chef du port était un vieil ami et lui avait demandé de venir l'aider car Morgan était réputé fin stratège. Son ami halfling s'appelait Froissard Epidemais et était le cuistot personnel de Morgan. Ils s'étaient rencontré il y a bien des années et désormais voyageaient toujours ensemble.

Nous primes congé de nos nouveaux compagnons et retournèrent au Gobelin crevé afin d'y retrouver Thordek.
Le vieux nain nous attendait à notre table habituelle, une chope à la main. Ils nous appris que la plupart des Klinka n'appréciait guère de devoir passer des mois sur une coquille de noix mais ils acceptaient de bonne grâce la décision du chef de clan.
Nous prendrons la mer dans trois jours. En attendant, et ceci afin d'économiser nos précieuses pépites, nous dormirons tous sous tente aux pieds des murailles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Sam 6 Déc - 12:39

Aubentag, le 7 de Sommerzeit


Bonnes nouvelles ! Après près de quatre mois de traversée, nous sommes en vue des premières terres de ce mystérieux continent. Le débarquement est prévu pour demain ou après demain matin au plus tard.

Backertag, le 9 de Sommerzeit


Par Grugni, quelle jungle ! Quelle victoire amère aussi ! Mon frère m'a envoyé pour diriger l'avant garde. Misin, un de ses seconds, nous accompagnait plus pour garder un œil sur le général débutant que j'étais, je pense. Arvil le fêlé nous ouvrait la route avec son gyrocoptère tandis qu'un petit contingent de nos frères ayant prêtés le Serment n'avait pu se résoudre à attendre plus longtemps sur le bateau. Otto et ses arquebusiers étaient aussi du voyage.
Il était tôt dans le matin et une brume épaisse recouvrait la jungle, s'insinuant des les creux de nos armures, pénétrant dans les arquebuses et mouillant la poudre. On n'y voyait pas à trois mètres.
Arvil le fêlé nous apprit qu'une force indigène avançait à forte allure vers nous.
J'eus à peine le temps de faire former la ligne que les premiers cavaliers ennemis étaient sur nous, protégés de nos mortels projectiles par la purée de pois qui recouvrait la jungle.
La poudre mouillée nous fut de peu de secours et la plupart des combats se firent principalement au corps à corps.
Mon régiment se porta au contact des monstres qui venaient de massacrer dix de nos frères. Ce qui semblait être leur chef, un humain immense monté sur une bête démoniaque qui l'était tout autant me lança clairement un défi. J'avais bien peu de chances d'en réchapper mais mon honneur me commandait à le relever. Je m'apprêtais à lui répondre quand Vimli, mon second s'interposa. Il me dit ceci :
« Ordre de ton frère. Tu dois continuer à écrire l'histoire du clan. Raconte ma mort. »
Ensuite de quoi, ignorant mes protestations, il se dirigea vers son destin, Boli et Korin me retenant ferment par les épaules.
La mort de Vimli Snorrisson fut glorieuse, je le jure sur Valaya ! Il frappa fortement de son marteau son gargantuesque adversaire qui se riait de lui. La riposte fut instantanée et d'une grande violence, Vimli fut projeté au sol. Je portais mes nains en avant de le but de le sauver mais le démon qui servait de monture à l'ennemi eu quand même le temps de lui arracher la jugulaire d'un puissant coup de mâchoire.
Portés par la haine nous massacrions les chevaliers ennemis. Ce félon, voyant en quel sous nombre il était, préféra s'enfuir avec le peu d'hommes qui lui restait.
Misin nous rejoignit bientôt, son régiment avait eu affaire au même type d'opposition et ses pertes étaient sérieuse. Nos frères ayant prêté Serment rencontrèrent tous la mort qu'ils étaient venu chercher en Lustrie.

Jamais le clan n'oubliera :
Les arquebusiers : Bunus, Vali, Ranus, Besil, Vulir, Gesil, Desil, Reran, Teran et Began
Les vétérans : Lasin, Koigan, Boisil, Tiran, Gloignar, Glagnar, Kenar, Hosin et Glonus
Les frères du Serment : Nigan, Busur, Nilir, Dinus, Koignus, Gili, Fobur, Koimli, Mesil et Soli
Le longue barbe Vimli Snorrisson, que son sacrifice ne soit jamais oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Lun 8 Déc - 19:23

Bezahltag, le 10 de Sommerzeit


Quelle ne fut pas notre surprise en arrivant à destination que Morgan Zveiss, notre compagnon de voyage, était en réalité le chef capitaine mercenaire de Port des pillards qui voyageait incognito. Nous fumes encore plus soufflé d'apprendre que son « cuisinier » halfling, Froissard était en fait son lieutenant.

Ils avaient apprécié nos talents martiaux la vieille et dès notre arrivée dans le port nous proposa le marché suivant : ses connaissances du terrain, le gite et le couvert contre 10% de tous nos futurs gains en Lustrie. Je ne suis pas un expert en logistique mais il me semble qu'avoir une base arrière sur d'où nous déployer était plus qu'important. Mon frère et Thordek étaient du même avis et un accord fut trouvé. Morgan est un homme d'expérience et fait confiance en l'absolue valeur de la promesse naine.

A peine installé dans les baraquements, Duregar se mit en devoir d'organiser la communauté comme suit :
- Otto était responsable de la sécurité des barricades avec ses nombreux tireurs. Une garde de jour comme de nuit fut mise en place
- Umegil mettrait les ancestrales machines de guerre du clan en batterie au sommet des tours de défense.
- Fegnus et ses mineurs se devaient de trouver le plus vite possible un filon de minerai exploitable.
- Arvil le fêlé patrouillerait jour et nuit avec sa machine volante
- Misin, accompagné d'autochtones prêtés par Morgan, effectuerait des patrouilles sur les chemins proches du port avec pour ordre de ne pas engager d'éventuels ennemis mais de revenir en 4ème vitesse prévenir le clan

De plus, une étrange tour noire pulsant d'énergies malsaines se trouvait en plein centre du village. D'après Morgan elle était là quand il s'empara du port et personne n'avait osé y toucher depuis. Thordek, accompagné de son apprenti, Thordek Froidregard, appelé aussi Le Jeune, l'étudiaient jour et nuit pour s'assurer que rien de bien méchant ne sortirait de là.

Toute cette agitation me met du baume au coeur et je participe pour ma part activement au renforcement des barricades.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Mar 9 Déc - 16:40

Bezahltag, le 10 de Sommerzeit


Je reprends la plume ce soir pour signaler un fait intéressant. Peu après la pause de l'après midi, un grand cri retentit assez près des barricades. L'alerte fut donné par la garde et du haut des palissades je peux distinguer le meurtrier de Vimli qui hurlait à tue-tête faisait de grands moulinets avec sa hache.

Craignant une nouvelle attaque de ces féroces ennemis l'alarme générale fut donnée et l'armée rassemblé. Rien ne se passa durant quelques temps et seul les cris du forcené troublaient le calme de la jungle.

Nous attendîmes quelques temps de plus puis, finalement , Duregar décida de tirer un coup de semonce vers l'étrange individu. Umegil avait eu tout le temps de viser et la mitraille partit droit en direction du meurtrier.

Il roula cul par dessus tête sous nos rires et s'enfuit dans les fourrés. Je ne comprends vraiment pas ce qu'il comptait faire tout seul face à toute une armée de fiers guerriers nains.

Nous en rions encore au souper.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Sam 13 Déc - 14:31

Konistag, le 11 de Sommerzeit


J'accompagne mon frère dans une patrouille visant à mieux connaitre les territoires alentours. Nous reviendrons, si tout se passe bien dans 3 jours.

Wellentag, le 14 de Sommerzeit


La nation naine sait reconnaitre ses amis et Morgan Zveiss en fait plus que partie à compter de ce jour. Sans doute mis au courant de notre patrouille par un misérable traitre, une force d' honnis Asurs a tenté de s'emparer de Port des pillards en débarquant directement sur la plage.

Thordek le Jeune pris sur lui de rassemble de drong des derniers défenseurs de la colonie quand le capitaine Morgan apparut recouvert de son armure de combat. Il mena son unité de mercenaires de piquiers au combat et fut le premier à entrer au contact de l'ennemi, le repoussant à la mer. Et quand son unité fut décimée il n 'hésita pas à rejoindre nos rangs pour continuer le combat jusqu'à la mort. Cet humain aurait pu être un nain, par Grimnir !

Le gros de nos forces arriva trop tard pour participer à la bataille. L'infirmerie est remplie de blessés dont Thordek qui fut défait honorablement en défiant le général ennemi. Son état est grave mais d'après les médecins il s'en sortira.

L'ennemi fut donc repoussé et certains Asurs capturés. Mon frère interroge leur chef avec... vigueur dirai-je. Peut-être pourra t il nous révéler des secrets intéressants sur la région...

Jamais le clan n'oubliera :
Les guerriers : Glagan, Turan, Nusil, Telin, Doimli, Sagnar, Losil, Vamli, Bosur, Vefur et Gimli.
Les tireurs : Erin, Musil, Tignus, Gasur, Viran, Henus, Kafur, Yrynry, Taen et Cedry
Les piquiers mercenaires : Léopold, Or, Benoit, Passim, Ermel, Pirat, La poutre, Jhon, Le doué, Marneus, Artemis et Ikki.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Mar 23 Déc - 16:55

Angestag, le 20 de Sommerzeit

Décidément la perfidie des Asurs n'a pas de limites. Je comprends maintenant la réaction de Thordek quand nous en avons croisé à Moragliano. Cette fois, et après avoir tenté de débarquer en force à Port des pillards ils ont attaqué de nuit la prison à l'extrémité est de notre territoire, profitant de son isolement.
Ils n'avaient pas prévu que; conscients de la vulnérabilité de la place, nos ingénieurs avaient placé moult pièges autour des murs. Les hommes de Morgan nous fournissaient même un piètre grand canon et ses servants.
Misin était en charge de la construction des défenses aussi prit il la tête de la garnison, Thordek Elgirsson lui servant de bras droit.
Nos ennemis ont encerclé la prison tôt dans la matinée et lancer l'assaut sans un bruit. Mais nos frères étaient prêt à les recevoir dignement et dès qu'ils furent à portée, une pluie de carreaux et de plombs fondit sur eux bien que la machine humaine, peu fiable comme tout ce que construisent les hommes connaissait un dysfonctionnement et explosait.
Misin et Thordek furent des braves parmi les braves et refusèrent de céder un pouce de terrain aux Asurs qui combattaient avec d'étranges alliés ressemblant à des arbres vivants. Toute leur magie ne leur suffit par et bientôt, terrorisés par la hargne des glorieux héros de notre peuple, ils refluèrent en désordre vers la jungle, leur domaine.
Jamais le clan n'oubliera :
Les arquebusiers : Nugnus, Dinus, Gomgnus, Lomli, Rufur, Rumli, Sosur, Thegnu et Thein
Les guerriers : Boili, Lumli, Masin, Minus, Nognus et Thali
Les servants humains du canon qui bien que piètre artificiers ont donné leurs vies pour le clan : Baltasard, Archibald et Numa.
Le noble elfe refuse toujours de céder la moindre information sur ses troupes et positions. Je pense que mon frère supporte mal l'arrogance sans borne de cet être ignoble. Cela risque de mal finir pour lui, je ne pourrai pas le retenir bien longtemps.

Wellenstag, le 22 de Sommerzeit


Ce que je craignais est arrivé. Poussé par ses proches conseilles Thordek l'Ancien, Misin et Fegnus, Duregar a décidé de torturer le prisonnier elfique afin d'en apprendre plus sur ses intentions en Lustrie.
Je ne supporte pas d'entendre ses cris de douleur. Ils me hantent la nuit et le sommeil me fuit. Quelles horreurs sommes nous prêts à faire ? Enfin je me rassérène en me disant qu'il souffre pour le bien de notre et que chacune des informations qu'il lâchera sauvera peut-être un de mes frères.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)   Aujourd'hui à 19:20

Revenir en haut Aller en bas
 
1°) Le clan nain de Garaz (fluff Kef)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Horde Fumante de Scruitiss Sale Oeil du Glorieux Clan Skryre...
» Fluff du Clan Durakdammaz.
» La Horde Fumante de Scruitiss Sale Oeil du Clan Skryre
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» gérer un gyrocoptere nain :evil:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Conteurs de Légendes :: Warhammer, jeu de batailles fantastiques :: L'auberge des Trois Mâts-
Sauter vers: